Vajradhara

De Dzogchen wiki
Aller à : navigation, rechercher

Vajradhara (rDo rje ‘chang) རྡོ་རྗེ་འཆང་།

Signification littérale

rdo rje: vajra, diamant; —‘chang": porteur.

Définition

Vajradhara est le Buddha révélateur des instructions contenues dans le Tantra qui Transperce les Sons (sGra thal 'gyur). Il est spontanément apparu sur un lotus, se manifestant dans la totale pureté de sa Sagesse. Son nom signifie "Porteur-du-Diamant":

— Porteur (‘chang) signifie qu'il est détenteur du Corps, du Verbe et du Cœur du Plein Eveil (sangs rgyas) et
— Diamant (rdo rje) signifie qu'il n'est pas conditionné et qu'il ne subit aucun changement au cours des trois temps. Il est vierge de toute naissance et de toute mort, parce qu'il jouit du Corps, du Verbe et du Cœur des Buddhas.

Dans les Traditions Modernistes (gsar ma), Vajradhara est conçu comme une forme prise par le Buddha Śākyamuni pour prêcher et révéler les Tantras. Dans la tradition des Anciens (rnying ma), il est considéré comme une manifestation du Buddha Primordial Samantabhadra qui est sa source d’émanation. Vajradhara appartient plus particulièrement à la lignée des Douze Révélateurs (ston pa bcu gnyis) qui ont exposé les enseignements de la Grande Perfection à diverses périodes (non historiques) de la diffusion du Dzogchen.

L’Essence de Vajradhara est l’expression même du Vide (stong pa) et du Discernement (rig pa) fusionnés en une Clarté (gsal ba) infinie et animée par la potentialité du Corps Absolu et des Corps Formels.

Sa forme connue sous le nom de Mahā Vajradhara (rDo rje ‘chang chen po) est une représentation illustrant la coalescence de l’Essence (ngo bo), de la Nature (rang bzhin) et de la Compassion (thugs rje) de l’état primordial (gdod ma’i gnas lugs).


Jean-Luc Achard 4 avril 2019 à 10:11 (CEST)