Point-clef du corps

De Dzogchen wiki
Aller à : navigation, rechercher

Point-clef du corps (lus gnad, lus kyi gnad) ལུས་གནད། ལུས་ཀྱི་གནད།

Signification littérale

lus: corps; —gnad: point-clef, point crucial.

Définition

Dans le contexte du Franchissement du Pic, le point-clef du corps fait référence aux postures utilisées dans la pratique contemplative. Il existe différents systèmes de postures, à savoir :

I. Le système des trois postures-racines (rtsa ba'i bzhugs stangs gsum)

  1. la posture du Corps Absolu (chos sku'i bzhugs stangs), semblable à un lion assis,
  2. la posture du Corps de Jouissance (longs sku'i bzhugs stangs), semblable à un éléphant couché, et
  3. la posture du Corps d'Apparition (sprul sku'i bzhugs stangs), semblable à un sage accroupi.

Ces postures sont encore appelées Postures des Trois Corps (sku gsum gyi bzhugs stangs).

II. Le système des cinq postures (‘dug stangs lnga)

  1. la posture du Lion (seng ge'i 'dug stangs), identique à celle du Corps Absolu,
  2. la posture de l'Eléphant (glang po che'i 'dug stangs), identique à celle du Corps de Jouissance,
  3. la posture du Sage (drang srong gi 'dug stangs), identique à celle du Corps d'Apparition,
  4. la posture de l'Antilope (gna’ pho ‘dug stangs), et
  5. la posture de l’Oie (ngang mo’i ‘dug stangs).

Ce système se retrouve en particulier dans les cycles anciens du Dzogchen Bönpo, comme par exemple dans le corpus dit des Instructions du Vainqueur Eternel (rGyal ba g.yung drung gyi phyag khrid), mais on retrouve un système similaire dans le Bima Nyingthik.

III. Le système des sept postures auxiliaires (yan lag gi 'dug stangs bdun)

  1. la posture du Tigre (stag),
  2. la posture du Garuḍa (khyung),
  3. la posture du Saint (skyes bu),
  4. la posture du Renard (wa)
  5. la posture du Vautour (bya rgod),
  6. la posture de l'Athlète (gyad), et
  7. la posture du Crocodile (chu srin).

Ce système est utilisé en particulier dans le cycle dit de la Quintessence des Profonds Principes de l'Atiyoga (A ti zab don snying po) de Terdak Lingpa, mais également dans le cycle de la Quintessence dite la Vision Rédemptrice de la Sagesse (Yang tig ye shes mthong grol), de Tennyi Lingpa, etc.

Il existe également un système très rare à quinze postures.


Jean-Luc Achard 17 octobre 2017 à 17:59 (CEST).