Posture du Corps d'Apparition

De Dzogchen wiki
Aller à : navigation, rechercher

Posture du Corps d'Apparition (sprul sku'i bzhugs stangs) སྤྲུལ་སྐུའི་བཞུགས་སྟངས།

Signification littérale

sprul sku'i: Corps d'Apparition + marque du génitif; —bzhugs stangs: posture (à l'honorifique).

Définition

Cette posture est l'une des trois postures-racines (rtsa ba'i bzhugs stands gsum) utilisées dans la pratique du Franchissement du Pic (thod rgal).

Description

Dans La Quintessence des Joyaux, la posture du Corps d'Apparition est décrite comme suit:[1]

Enfin, pour ce qui est de la posture du Corps d’Apparition, semblable à un Ṛṣī, l’on s’accroupit en joignant les chevilles et l’on croise les bras au-dessus des genoux. La colonne vertébrale est maintenue bien droite et le Regard est dirigé dans l’espace médian, légèrement vers le bas. Les variantes de cette posture concernent les jambes et les bras. Selon certains, l’on se tient accroupi, les pieds en parallèle; selon d’autres, l’on est assis et les pieds sont croisés (...). Selon d’autres encore, les bras entourent les genoux ou bien sont croisés au-dessus de ces derniers.[2]

Bénéfices résultant de l'adoption de la posture

Dans le Dra Thelgyur, ces bénéfices ou avantages sont décrits dans les vers suivants:

Grâce à la Posture du Corps d'Apparition
Qui repose sur l'attitude du Rishi accroupi,
Les Visions de la Réalité apparaitront d'elles-mêmes
Et l'on verra avec l'Œil du Dharma.[3]

Notes

  1. Achard, La Quintessence des Joyaux, p. 107.
  2. Voir l'illustration de cette posture in op.cit., p. 107.
  3. C'est-à-dire l'Œil de l'omniscience vierge de tout concept.

Jean-Luc Achard 1 juin 2018 à 10:49 (CEST)