Posture du Corps Absolu

De Dzogchen wiki
Aller à : navigation, rechercher

Posture du Corps Absolu (chos sku'i bzhugs stangs) ཆོས་སྐུའི་བཞུགས་སྟངས།

Signification littérale

chos sku'i : Corps Absolu + marque du génitif; — bzhugs stangs : posture (h).

Définition

Cette posture est l'une des trois postures-racines (rtsa ba'i bzhugs stands gsum) utilisées dans la pratique du Franchissement du Pic (thod rgal).

Description

Dans La Quintessence des Joyaux, la posture du Corps Absolu est décrite comme suit:[1]

En premier, vient la posture du Corps Absolu, semblable à un lion : on s’accroupit sur la pointe des pieds en écartant les genoux et l’on place le poids du corps sur les jambes. Simultanément, on place les mains à plat sur le sol, devant les pieds (...). Le haut du corps est maintenu droit et le cou est légèrement tendu vers le haut, en rejetant la tête vers l’arrière. Le Regard est fixement dirigé dans le ciel au-dessus de l’espace intersourcillier.

Bénéfices résultant de l'adoption de la posture

Dans le Dra Thelgyur, ces bénéfices ou avantages sont décrits dans les vers suivants:

Grâce à la Posture du Corps Absolu semblable au Lion,
L'on se débarassera de toutes les peurs erronées
Et l'on verra avec l'Œil de Diamant.[2]

Notes

  1. Achard, La Quintessence des Joyaux, pp. 105-106
  2. Dans le Commentaire du Chant des Noms de Mañjuśrī (Dergué, fol. 49b) composé par Garab Dorje, cet Œil de Diamant est l'Œil (spyan) du Corps Absolu qui perçoit toutes choses, sans aucune entrave.

Jean-Luc Achard 4 juillet 2017 à 21:38 (CEST)