Tantra de la Liberté Universelle Née de la Connaissance d'une Seule Chose

De Dzogchen wiki
Aller à : navigation, rechercher

Tantra de la Liberté Universelle Née de la Connaissance d'une Seule Chose (gCig shes kun grol gyi rgyud) གཅིག་ཤེས་ཀུན་གྲོལ་གྱི་རྒྱུད།

Signification littérale

gcig: un, une; —shes: connaissance; —kun grol: Liberté Universelle; —gyi: marque du génitif; —rgyud: Tantra.

Définition

Deuxième texte du corps dit des Six Tantras qui Libèrent par le Port, dans lequel le Révélateur Samantabhadra dévoile l'Essence même des enseignements de la Grande Perfection. Dans ce texte, le Buddha Primordial déclare que le Disque Unique (thig le nyag gcig), c'est-à-dire l'indifférenciation de la Vacuité (stong) et de la Clarté (gsal), est la source originelle du Saṃsāra et du Nirvāṇa. Ce Disque Unique est animé d'une Sagesse appelée Sagesse Née-d'elle-même (rang byung gi ye shes) qui est ici un synonyme direct du Discernement (rig pa). Le principe fondamental mis en avant dans ce tantra est que, lorsque l'on réalise la Sagesse Née-d'elle-même, on comprend la totalité des autres choses. Tout est ainsi issu de cette pure Sapience primordiale au sein de laquelle les Terres, les Voies, les Véhicules, etc., sont intégralement parachevés.

Structure

  1. le titre donné dans la langue des Ḍākinīs du Clan du Buddha
  2. le titre en langue du Tibet
  3. l'hommage
  4. le Buddha Primordial Samantabhadra en tant que Révélateur du Tantra
  5. l'énoncé du corps même du texte
  6. la manière de porter le Tantra sur soi
  7. la conclusion
  8. l'apposition des sceaux de secret.

Jean-Luc Achard 21 août 2018 à 17:13 (CEST)