Section de l'Espace Abyssal

De Dzogchen wiki
Aller à : navigation, rechercher

Section de l’Espace Abyssal (Klong sde) ཀློང་སྡེ།

Définition

Serie d’enseignements de la Grande Perfection mettant essentiellement l’accent sur l’aspect de Vide ou Vacuité (stong cha) propre à l’état naturel.

Histoire

Selon la tradition, Mañjuśrīmitra, le disciple principal de Garab Dorje a divisé les enseignements Dzogchen en fonction de trois catégories ou “sections” (sde, c'est-à-dire des corpus littéraires), à savoir :

  1. la Section de l’Esprit ou Semdé (Sems sde),
  2. la Section de l'Espace Abyssal ou Longdé (Klong sde), et
  3. la Section des Préceptes ou Men-ngakdé (Man ngag sde).

Lors de son voyage en Inde, Vairocana (8e siècle) étudia les enseignements du Longdé auprès de Śrī Siṃha et en rapporta les textes au Tibet Central. A la suite d'événements le mettant en cause dans une agression imaginaire de la reine “Parure Rouge, Dame de Tsepong” (Tshe spong bza' dmar rgyan), Vairocana fut contraint de s'exiler au Tibet Oriental, dans les vaux de Tsawa Rong. L'identification précise de cette région est de nos jours encore sujette à débat. Il se peut qu'il s'agisse de Gyelmo Tsawa Rong qui se trouve dans les marches sino-tibétaines.

Sur le chemin qui le menait à l'exil, Vairocana rencontra un vieil homme appelé Pang Mipham Gönpo auquel il donna une série d'instructions appartenant au Pont Adamantin de la Transmission Orale (sNyan brgyud rdo rje zam pa), un cycle interne de la tradition du Longdé.

A partir de la fin du 13e siècle, la tradition de la Section de l'Espace Abyssal tombe progressivement en désuétude, au même titre que celle de la Section de l’Esprit, alors qu'à l'inverse les cycles de la Section des Préceptes connaissent une diffusion si ardente qu'elle va pratiquement éclipser les enseignements des deux autres sections.

Textes principaux

Voir sous Tantras de la Section de l'Espace Abyssal.


Jean-Luc Achard 14 juillet 2018 à 18:15 (CEST)