Trois Maîtrises des visions

De Dzogchen wiki
Aller à : navigation, rechercher

Trois Maîtrises des visions (snang ba'i sdod pa gsum) སྣང་བའི་སྡོད་པ་གསུམ།

Signification littérale

snang ba'i: visions + marque du génitif; —sdod pa: assise, maîtrise; —gsum: trois.

Définition

Les Trois Maîtrises des visions appartiennent au système des Trois Maîtrises exposé dans le cadre des instructions du Franchissement du Pic. Elle concernent:

  1. le fait de laisser les lumières sans vibration, ce qui permet de ne pas régresser dans les Trois Domaines;[1]
  2. le fait de laisser le Discernement sans vibration, ce qui permet d'épuiser les fruitions du karma;[2] et
  3. le fait de laisser les Corps sans tremblements, ce qui permet d'épuiser naturellement les souillures du corps.[3]

Note

  1. Les lumières (‘od) dont il est ici question sont celles des visions colorées qui apparaissent pendant la pratique du Franchissement du Pic (thod rgal).
  2. Ici, le Discernement fait précisément référence à ce que l'on désigne comme les chaînes adamantines du Discernement (rig pa rdo rje lu gu rgyud).
  3. Dans ce contexte, les Corps font référence aux visions des déités paisibles et courroucées qui sont contemplées pendant la pratique du Franchissement du Pic.

Bibliographie

Longchenpa, Theg mchog mdzod, volume II, Delhi, 1983, pp. 200-201.