Cinq réalisations

De Dzogchen wiki
Aller à : navigation, rechercher

Les cinq réalisations (rtogs pa lnga)

Signification littérale

rtogs pa: réalisation; —lnga: cinq.

Définition

Les cinq réalisations portent sur l'Espace, les Corps, les lumières, l'absence de partialités, et le Discernement. Elles reviennent ainsi à :

  1. réaliser que le domaine (d'émergence des visions) est l'Espace (dbyings);
  2. réaliser que les êtres émergent sous la forme de Corps (sku);
  3. réaliser que les manifestations émergent sous la forme de lumières (‘od);
  4. réaliser que l'Emergence-Libération s'exprime comme étant vierge de partialités; et
  5. réaliser que la Connaissance Sublimée est le Discernement.

Explication

[1]. Les visions qui s'élèvent au cours de la pratique du Franchissement du Pic le font au sein d'un espace nécessaire à leur expression. Ce domaine est l'Espace primordial (gdod ma'i dbyings) libre de limitations (mtha' bral).

[2]. Pour l'adepte engagé dans le Franchissement du Pic, à un certain stade (correspondant généralement avec le cœur même de la Troisième Vision), les êtres émergent (ou sont perçus) sous la forme de Corps, tels que ceux des déités paisibles et courroucées (zhi khro), etc. Simultanément, les Calices qui accueillent ces êtres (autrement dit les univers) sont perçus comme des champs purs (zhing khams); les sons, comme des mantras (sngags), et les pensées qui s'élèvent dans le continuum, comme le dynamisme de la Sagesse (ye shes).

[3]. Dès le cœur de la Troisième Vision, tout ce qui émerge est perçu dans sa forme sublimée et lumineuse.

[4]. Au paroxysme de la Voie, les pensées, perceptions, sensations, etc., qui s'élèvent dans le continuum sont, dès leur émergence même, déjà libérées des proliférations dualistes que l'esprit projette habituellement sur elles. Elles s'expriment ainsi comme étant totalement vierges des partialités dualistes qui affligent l'esprit ordinaire.

[5]. Dans le contexte du Franchissement du Pic, la notion de Connaissance Sublimée (shes rab) est un exact synonyme du Discernement (rig pa). En effet, la Lampe de la Connaissance Sublimée Née-d'elle-même (shes rab rang byung gi sgron ma) est l'expérience même de l'état naturel au sein duquel la pratique des Lampes (sgron ma'i nyams len) se déroule. Il y a donc une équivalence parfaite à ce niveau, entre la Connaissance Sublimée et le Discernement.


Jean-Luc Achard 18 janvier 2018 à 13:35 (CET)