Śākyamuni : Différence entre versions

De Dzogchen wiki
Aller à : navigation, rechercher
m (A protégé « Śākyamuni » ([Modifier=Autoriser uniquement les administrateurs] (infini) [Renommer=Autoriser uniquement les administrateurs] (infini)) [protection en cascade])
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
Śākyamuni (Shākya thub pa)  ཤཱཀྱ་ཐུབ་པ།   
 
Śākyamuni (Shākya thub pa)  ཤཱཀྱ་ཐུབ་པ།   
  
Dans la tradition [[Dzogchen]], Śākyamuni est considéré comme un [[Buddha]] appartenant au [[Corps d'Apparition]] (''sprul sku'') et comme un [[révélateur]] des Sūtras.<ref>On verra cependant ci-dessous qu'il est également associé à la prédication des enseignements de la [[Grande Perfection]], au moins dans le contexte de cette liste. Cette association est cependant historiquement discutable.</ref> Dans la liste dite des [[Douze Révélateurs]] (''ston pa bcu gnyis''), il apparaît comme le dernier patriarche de cette lignée ayant enseigné le [[Dzogchen]]. Son Testament, intitulé ''[[Le Précieux Disque Lumineux]]'' (''Rin chen thig le''), figure à la suite de celui des onze autres patriarches. Dans ce texte, Śākyamuni, est présenté comme une émanation directe de [[Vajradhara]]. Le [[Buddha]] y aborde les notions des deux sens, conventionnel et certain, avant de révéler les principes de la [[confrontation]] (''ngo sprod'') à la nature de l'esprit, ainsi que d'autres représentations typiques des enseignements de la [[Grande Perfection]].
+
Dans la tradition [[Dzogchen]], Śākyamuni est considéré comme un [[Buddha]] appartenant au [[Corps d'Apparition]] (''sprul sku'') et comme un [[révélateur]] des Sūtras.<ref>On verra cependant ci-dessous qu'il est également associé à la prédication des enseignements de la [[Grande Perfection]], au moins dans le contexte de cette liste. Cette association est cependant historiquement discutable.</ref> Dans la liste dite des [[Douze Révélateurs]] (''ston pa bcu gnyis''), il apparaît comme le dernier patriarche de cette lignée ayant enseigné le [[Dzogchen]]. Son Testament, intitulé ''[[Le Précieux Disque Lumineux]]'' (''Rin chen thig le''), figure à la suite de celui des onze autres patriarches. Dans ce texte, Śākyamuni, est présenté comme une émanation directe de [[Vajradhara]]. Le [[Buddha]] y aborde la notion des deux sens, conventionnel et certain, avant de révéler les principes de la [[confrontation]] (''ngo sprod'') à la nature de l'esprit, ainsi que d'autres représentations typiques des enseignements de la [[Grande Perfection]].
  
 
==Note==
 
==Note==

Version actuelle en date du 12 juin 2019 à 19:49

Śākyamuni (Shākya thub pa) ཤཱཀྱ་ཐུབ་པ།

Dans la tradition Dzogchen, Śākyamuni est considéré comme un Buddha appartenant au Corps d'Apparition (sprul sku) et comme un révélateur des Sūtras.[1] Dans la liste dite des Douze Révélateurs (ston pa bcu gnyis), il apparaît comme le dernier patriarche de cette lignée ayant enseigné le Dzogchen. Son Testament, intitulé Le Précieux Disque Lumineux (Rin chen thig le), figure à la suite de celui des onze autres patriarches. Dans ce texte, Śākyamuni, est présenté comme une émanation directe de Vajradhara. Le Buddha y aborde la notion des deux sens, conventionnel et certain, avant de révéler les principes de la confrontation (ngo sprod) à la nature de l'esprit, ainsi que d'autres représentations typiques des enseignements de la Grande Perfection.

Note

  1. On verra cependant ci-dessous qu'il est également associé à la prédication des enseignements de la Grande Perfection, au moins dans le contexte de cette liste. Cette association est cependant historiquement discutable.

Jean-Luc Achard 12 juin 2019 à 11:43 (CEST)