Voie des visions naturelles du Discernement

De Dzogchen wiki
Aller à : navigation, rechercher

Voie des visions naturelles du Discernement (rig pa rang snang gi lam) རིག་པ་རང་སྣང་གི་ལམ།

Signification littérale

rig pa: Discernement; —rang snang: visions naturelles; —gi: marque du génitif; —lam: Voie.

Définition

Cette expression rare est utilisée par Longchenpa (1308–1364) dans son Trésor du Véhicule Suprême (Theg mchog mdzod) en référence aux enseignements de la Grande Perfection. L'auteur définit plus précisément ces derniers comme appartenant à une “Voie splendide” (lam bzang) en laquelle le “Grand Arcane” (gsang ba chen po) de la Quintessence Adamantine (rdo rje'i snying po) est révélé de manière explicite.

Cette Voie elle-même est définie:

  1. comme celle du Discernement (rig pa) dans la mesure où toutes les pratiques accomplies dans ce contexte doivent l'être au sein de l'expérience du Discernement (et non pas de l'esprit ordinaire comme dans les autres Véhicules);
  2. comme permettant l'émergence des visions naturelles (rang snang) du Discernement grâce à la pratique centrale du Dzogchen, c'est-à-dire le Franchissement du Pic (thod rgal); et
  3. comme une Voie (lam) complète parce qu'elle révèle l'ensemble des préceptes secrets (gsang ba'i man ngag) permettant l'obtention du Fruit (‘bras bu) en l'espace d'une seule vie.

Jean-Luc Achard 25 juillet 2018 à 15:08 (CEST)