Traité sur la pratique exprimant l’Elixir Quintessentiel de l'Arcane

De Dzogchen wiki
Aller à : navigation, rechercher

Le Traité sur la pratique exprimant l’élixir quintessentiel de l'Arcane (gSang ba’i yang bcud nyams su blang ba’i gal mdo)

Signification littérale

gsang ba’i: arcane + marque du génitif; —yang bcud: élixir quintessentiel; —nyams su blang ba’i: pratique + marque du génitif; —gal mdo: épitomé, traité essentialisé.

Définition

Neuvième texte appartenant au corpus du Traité en Lettres de Cuivre (Zangs yig can) inclus dans le Bima Nyingthik.

Structure

Le texte ne présente pas de structure numérotée, mais est organisé autour des thèmes suivants :

  1. les considérations préliminaires
    1. les caractéristiques du calice de l'enseignement
    2. la nécessité du maintien du secret
    3. le lieu de la pratique
    4. les préparatifs à la transmission
  2. le premier précepte ou festin d'offrandes
  3. le deuxième précepte
    1. l'induction de l'aise naturelle
    2. l'entrée dans l'état naturel
  4. le troisième précepte
    1. les Rushens externes du corps
    2. les Rushens externes de la parole
    3. les Rushens externes de l'esprit
  5. l'investigation de la nature du Discernement

Jean-Luc Achard 4 septembre 2017 à 13:46 (CEST)