Entrée dans l'état naturel

De Dzogchen wiki
Aller à : navigation, rechercher

L'Entrée dans l'état naturel (sor gzhug pa) སོར་གཞུག་པ།

Signification littérale

sor (abr. de so mar): état naturel ; —gzhug pa: entrée.

Définition

L'entrée dans l'état naturel est la pratique finale de l'entraînement de l'esprit. Elle comprend trois parties, à savoir :

  1. le Regard des Auditeurs qui permet d'apaiser les trois portes,
  2. le Regard des Bodhisattvas qui permet de les stabiliser, et
  3. le Regard des Courroucés qui permet de les libérer.

Structure

Selon les cycles, les instructions sont plus ou moins complexes. La structure donnée ci-après repose par exemple sur les instructions orales accompagnant la plupart des cycles des Essences Perlées, y compris les cycles consacrés à la Quintessence Noire (yang ti nag po). Cette structure se présente comme suit:

  1. le Regard des Auditeurs[1]
    1. les points-clefs du corps et du Regard
    2. la manière d'accomplir le calme mental.
      1. le calme mental avec caractéristique
        1. la maîtrise de l'esprit sur un support matériel
          1. la maîtrise de l'esprit sur un support extérieur
          2. la maîtrise de l'esprit sur un Thiglé intérieur
            1. la maîtrise de l'esprit sur un Thiglé blanc devant soi
            2. la maîtrise de l'esprit sur un Thiglé jaune dans le nombril
            3. la maîtrise de l'esprit sur un Thiglé bleu dans le cœur
          3. la maîtrise secrète de l'esprit sur le cœur
            1. la visualisation
            2. les méthodes de correction
        2. la maîtrise de l'esprit sur une déité pure
          1. la maîtrise de l'esprit sur Vajrasattva
          2. la maîtrise de l'esprit sur Śākyamuni
          3. la maîtrise de l'esprit sur Avalokiteśvara
        3. la maîtrise de l'esprit sur le souffle
          1. l'union non duelle du souffle et de l'esprit
          2. la rétention du souffle dans le vase
          3. la récitation adamantine
      2. le calme mental sans caractéristique
        1. la concentration forcée
        2. la relaxation
        3. le mélange
  2. le Regard des Bodhisattvas
    1. la posture
    2. la focalisation
  3. le Regard des Courroucés
    1. la posture
    2. la pratique elle-même
      1. la pratique des Courroucés (khro bo)
      2. la pratique des Courroucées (khro mo)

Notes

  1. Certains auteurs décrivent ce Regard comme consistant simplement à diriger les yeux vers le bas. C'est une description extrêmement limitée de cette pratique. Comme on peut s'en rendre compte ici, son exposé véritable couvre plus d'une dizaine de méthodes yogiques qui sont toutes clairement associées à la cultivation du calme mental (zhi gnas).

Jean-Luc Achard 23 août 2017 à 13:40 (CEST)