Tantras de la Section de l'Esprit

De Dzogchen wiki
Aller à : navigation, rechercher

Tantras de la Section de l’Esprit (Sems sde’i rgyud)

Les Tantras inclus dans cette section sont regroupés en trois groupes textuels :

  1. les Cinq Traductions Anciennes (snga ‘gyur lnga) attribuées à Vairocana ;
  2. les Treize Traductions Ultérieures (phyi ‘gyur bcu gsum) attribuées à Vimalamitra et qui, ajoutées au premier corpus des cinq traductions anciennes, forment le collectif dit des Dix-Huit Tantras Mineurs sur l’Esprit (Sems smad bco brgyad) ;
  3. le Tantra du Roi Omni-Créateur (Kun byed rgyal po’i rgyud), les Merveilles de l’Esprit de Parfaite Pureté (Byang sems rmad du byung ba) et les Dix Sūtras (mDo bcu) traduits par Vairocana et qui, ajoutés à la collection des Dix-Huit Tantras Mineur sur l’Esprit, forment les Vingt-et-Une Sections de l’Esprit (Sems sde nyer gcig).

Certains de ces Tantras sont attribués à des mains humaines, comme par exemple L’Or Raffiné sur la Pierre (rDo la gser zhun) qui est attribué à Mañjuśrīmitra, depuis au moins 812 CE (l’ouvrage ayant été inclus dans le catalogue du Denkarma achevé en 812 CE). Il est plus difficile de se prononcer sur les autres.

Bibliographie

Longchenpa, Grub mtha' mdzod, Gangtok, 1983, p. 370.

— Jean-Luc Achard, “La liste des Tantras du rNying ma’i rgyud ‘bum selon l’édition établie par Kun mkhyen ‘Jigs med gling pa”, Revue d'Etudes Tibétaines,no. 1, CNRS, Paris, Octobre 2002, p. 62-89.

Jean-Luc Achard 18 juin 2017 à 07:33 (CEST)