Or Raffiné sur la Pierre

De Dzogchen wiki
Aller à : navigation, rechercher

Or Raffiné sur la Pierre (rDo la gser zhun)

Identification

Texte ancien de la Section de l’Esprit (Sems sde) appartenant au corpus dit des Cinq Traductions Anciennes (snga ‘gyur lnga). Sa composition est attribuée à Mañjuśrīmitra et il figure dans le catalogue du Denkarma (lDan kar ma) qui fut clôt en 812 CE (Lalou, 1953, p. 334). Le texte est également connu sous le titre de la Méditation sur l'Esprit de Parfaite Pureté (Byang chub sems kyi sgom pa), L’Or Raffiné sur la Pierre étant son titre ornemental.

Remarques

D’après la tradition (qui n’est pas nécessairement tardive dans la mesure où le texte remonte à l’époque royale), Mañjuśrīmitra rédigea cet Or Raffiné sur la Pierre afin de témoigner de sa compréhension de l’Esprit de Parfaite Pureté (byang chub kyi sems), consécutivement à sa rencontre avec Garab Dorje et la transmission complète des préceptes de la Grande Perfection qu’il reçut à cette occasion.

L’étude de ce texte (K. Lipman, Primordial Experience) démontre l’influence de la formation bouddhique logique traditionnelle de Mañjuśrīmitra sur l’énoncé des conceptions fondamentales de la Grande Perfection. Le style caractéristique de l’auteur se retrouve d’ailleurs dans d’autres ouvrages dzogchen et notamment dans la troisième partie de L’Essence Perlée de Vimalamitra (Bi ma snying thig).

Jean-Luc Achard (discussion) 6 juin 2017 à 16:36 (CEST)