Cycle extérieur

De Dzogchen wiki
Aller à : navigation, rechercher

Cycle Extérieur (phyi skor) ཕྱི་སྐོར།

Définition

Première des quatre divisions de la Section des Préceptes (Man ngag sde). Selon Longchenpa,[1] l’Essence de ce cycle porte sur l’intégration des cinq poisons à la Voie, les passions n’ayant pas à être intentionnellement rejetées. Sa Nature est telle que tout ce qui se manifeste émerge en tant qu'expression de la Réalité (chos nyid), impliquant qu'il n’y a ainsi aucun effort à accomplir (pour parvenir à cette Réalité). Enfin, ses caractéristiques (mtshan nyid)[2] sont telles que la Vacuité ne peut être en aucune manière fragmentée, dans la mesure où elle ne connaît aucun trait distinctif (phyogs cha) particulier. D’une manière générale, ce Cycle Extérieur est présenté oralement comme n’abordant pas — en détail du moins — les principes visionnaires du Franchissement du Pic.

Notes

  1. Trésor des Théories Philosophiques (Grub mtha' mdzod), p. 368.
  2. Dans son exposé, Longchenpa analyse les quatre cycles de la Section des Préceptes en fonction de trois perspectives : 1. l'Essence qui permet de déterminer les principes de ces cycles; 2. la Nature qui permet d'expliquer ces principes; et 3. les caractéristiques qui permettent de mettre en lumière les spécificités propres à chacun de ces cycles. L'exposé de Longchenpa est tout au mieux allusif. Il est conçu pour être mémorisé et pour stimuler une réflexion sur des catégories (i.e. les trois perspectives énumérées à l'instant) clairement définies. L'avantage de cette présentation est d'éviter les superpositions entre ces catégories, afin de ne pas s'égarer dans d'éventuelles contradictions.

Jean-Luc Achard 25 août 2017 à 08:51 (CEST)