Corps Absolu demeurant sur la Base

De Dzogchen wiki
Aller à : navigation, rechercher

Corps Absolu demeurant sur la Base (gzhir gnas kyi chos sku) གཞིར་གནས་ཀྱི་ཆོས་སྐུ།

Signification littérale

gzhir : Base + marque du locatif ; —gnas : demeurer ; —kyi : marque du génitif ; —chos sku : Corps Absolu.[1]

Définition

Le Corps Absolu demeurant sur la Base correspond à l'aspect purissime de la Base Universelle (kun gzhi), c'est-à-dire à l'indifférenciation de l'Espace et de la Sagesse (dbyings ye dbyer med), autrement dit à l'Espace-Discernement (dbyings rig).[2] Dans certaines sources, comme le Tantra de l'état naturel né-de-lui-même (gNas lugs rang byung gi rgyud) de Düdjom Lingpa (1835–1904),[3] il est l'équivalent de l'état naturel du Cœur des Bienheureux (bde gshegs snying po'i gnas lugs). Dans son Trésor des Thèmes (Tshig don mdzod), Longchenpa (1308-1364) le conçoit comme l'expression de la "purissime Nature" (rang bzhin rnam dag) de l'esprit, c'est-à-dire comme la somme tri-une de l'Essence (ngo bo), de la Nature (rang bzhin), et de la Compassion (thugs rje).

Notes

  1. On trouve également la forme gzhi gnas kyi chos sku, sans le locatif affectant gzhi et sans aucun changement au niveau du sens.
  2. Padma phrin las snying po, Ye shes snang ba'i zur rgyan, p. 17.
  3. P. 139.

Jean-Luc Achard 24 février 2019 à 01:36 (CET)