Trois stances

De Dzogchen wiki
Aller à : navigation, rechercher

Trois stances (tshig gsum) ཚིག་གསུམ།

Signification littérale

tshig: mot, phrase, thème, stance; —gsum; trois.

Définition

Ces Trois stances sont extraites du Testament de Garab Dorje portant sur :

  1. la confrontation directe à notre propre Essence,
  2.  la confiance directe ou reconnaissance de l’indifférenciation du Corps Absolu et des pensées discursives, et
  3. l’établissement de la confiance en la Liberté.

Voir sous Testament de Garab Dorje — Frapper l'Essence en trois Stances.

Ces trois thèmes ont été abondamment commentés par divers auteurs tout au long de l'histoire littéraire de la Grande Perfection, l'exposé le plus convaincant étant celui de Longchenpa dans son Trésor du Véhicule Suprême, et le plus célèbre celui Peltrül Rinpoche dans son Enseignement Spécial du Docte et Glorieux Roi.


Jean-Luc Achard 19 juin 2018 à 15:30 (CEST)