Testament de Garab Dorje — Frapper l'Essence en trois Stances

De Dzogchen wiki
Aller à : navigation, rechercher

Le Testament de Garab Dorje — Frapper l'Essence en trois Stances (Tshig gsum gnad brdeg dga' rab rdo rje'i zhal chems) ཚིག་གསུམ་གནད་བརྡེག་དགའ་རབ་རྡོ་རྗེའི་ཞལ་ཆེམས།

Signification littérale

tshig: mot, stance; —gsum: trois; —gnad: point-clef, essence; —brdeg: frapper; —dga' rab rdo rje: Garab Dorje; —zhal chems: testament, dernières volontés.

Définition

Premier des Testaments des Quatre Porteurs-de-Science, inclus dans le Traité en Lettres d'Or du Bima Nyingthik.

Structure

Le texte est organisé en plusieurs parties centrées autour des trois thèmes suivants :

  1. confrontation directe (ngo rang thog tu sprad pa),
  2. certitude directe (thag gcig thog tu bcad pa) et
  3. confiance directe dans la Liberté (gdengs grol thog tu bca’ ba).

Commentaires

Paradoxalement, en dépit de son importance cruciale pour toute la tradition de la Grande Perfection, ce texte n'a pas été commenté de manière littérale. En revanche, Peltrül Rinpoche en a expliqué les trois thèmes centraux dans son Docte et Glorieux Roi. Plus récemment, Khenpo Jigphün a repris les instructions décrites par Peltrül Rinpoche dans son Docte et Glorieux Roi. Pareillement, Peltrül Namkha Jigmé a consacré une étude impressionante sur le texte original, intitulée Commentaire Général sur le Tsiksum Nédek (Tshig gsum gnad du brdeg pa'i spyi 'grel) qui est probablement la contribution la plus développée et la plus intéressante sur ce texte.

Remarque

Comme le montre l'analyse magistrale de Longchenpa sur ces trois points-clefs dans son Trésor du Véhicule Suprême (Theg mchog mdzod, ch. 19), le thème de ce Testament est le cœur même de la pratique de l'Eradication de la Rigidité (khregs chod).

Jean-Luc Achard 17 juillet 2017 à 11:08 (CEST)