Tantra de la Virginité d'Action et d'Effort

De Dzogchen wiki
Aller à : navigation, rechercher

Le Tantra de la Virginité d'Action et d'Effort (Bya rtsol med pa'i rgyud) བྱ་རྩོལ་མེད་པའི་རྒྱུད།

Signification littérale

bya: action, activité; —rtsol: effort; —med pa'i: sans + marque du génitif; —rgyud: tantra.

Définition

Ce texte est présenté par Longchenpa comme étant un Tantra de la Section de l'Espace Abyssal (Klong sde).[1] Toutefois, aucun titre de ce type appartenant à la catégorie du Longdé ne se retrouve dans les éditions disponibles du Nyingmai Gyübum.[2] Il est possible qu'il s'agisse d'une variante d'un tantra effectivement existant, mais en parcourant le corpus des douze textes-racines formant l'ensemble des Tantras du Longdé, je n'ai trouvé aucune correspondance. De surcroît, Longchenpa ne précise pas le nombre de chapitres, ce qui rend l'identification avec l'un des textes disponibles potentiellement impossible.

Il est difficile d'expliquer le choix de Longchenpa dans sa présentation des Tantras de la Section de l'Espace Abyssal. Le fait qu'il soit pratiquement muet sur le thème du Longdé en général invite à penser qu'il n'en a pas reçu la transmission et, s'il n'en ignorait probablement pas les grandes lignes, dans son Trésor des Théories Philosophiques (Grub mtha' mdzod), il n'a toutefois pas été capable de dresser une liste patente des Tantras-racines de cette Section. Il est possible qu'il recopie une source non citée faisant référence à des Tantras du Longdé qui n'existent tout simplement pas.[3] Quoi qu'il en soit, l'absence de mention du Tantra Royal du Grand Abîme Infini est surprenante.

Le type de présentation suivi par Longchenpa ne serait pas impossible à concevoir chez un auteur non nyingmapa, peu au fait de la littérature concernée. A titre indicatif, Tanak Khenchen Chönam Gyel (rTa nag mkhan chen Chos rnam rgyal, auteur Sakyapa qui vécut aux alentours du 17e s.) s'appuie soit sur Longchenpa soit sur la source de ce dernier dans son Histoire de la Révélation et de Détenteurs de la Révélation (bsTan pa dang bstan 'dzin gyi lo rgyus) lorsqu'il présente les Tantras du Longdé en disant :

Pour ce qui est des Tantras de la Section de l'Espace Abyssal, il est dit qu'il en existe cent mille, comme l’Ebranlement des Tréfonds, le Tantra Secret des Joyaux, le Tantra de la Virginité d'Action et d'Effort, etc.[4]

Notes

  1. Grub mtha' mdzod, Delhi, 1983, p. 370.
  2. Voir ici l'entrée Tantras de la Section de l'Espace Abyssal qui présente la liste des titres disponibles de cette catégorie..
  3. Il ne serait pas le premier à citer ou lister des textes qui n'existent pas.
  4. mKhan chen Chos rnam rgyal, bsTan pa dang bstan 'dzin gyi lo rgyus yongs 'du'i me tog gsar pa'i do shal zhes bya ba, in Sa skya'i chos 'byung gces bsdus, vol. 5, Beijing, 2009, p. 90: klong sde'i rgyud la dong sprugs rin po che gsang ba'i rgyud/ bya rtsol med pa'i rgyud sogs 'bum phrag gcig yod par bshad do/.

Jean-Luc Achard 25 juin 2018 à 20:51 (CEST)