Histoire des Maîtres de la Transmission

De Dzogchen wiki
Aller à : navigation, rechercher

L'Histoire des Maîtres de la Transmission (Bla ma brgyud pa'i lo rgyus)

Signification littérale

bla ma: maître(s); —brgyud pa'i : transmission + marque du génitif; —lo rgyus: histoire.

Définition

Deuxième texte du cycle du Khandro Nyingthik, consacré à l'histoire des patriarches qui en composent la transmission.

Liste des patriarches

Les patriarches mentionnés dans cette brève histoire du Khandro Nyingthik sont :

  1. Samantabhadra,
  2. Samantabhadri,
  3. Vajrasattva,
  4. Garab Dorje (dGa' rab rdo rje),
  5. Shrî Simha (Śrī Siṃha),
  6. Padmasambhava,
  7. Yeshe Tsogyel (Ye shes mtsho rgyal),[1]
  8. Pema Ledrel Tsel (Padma Las 'brel rtsal, 1291–1315?),[2]
  9. Lekden Chenpo (Legs ldan chen po), alias Gyelsé Lekden (rGyal sras legs ldan),
  10. Dé Lekpa (bDe legs pa),
  11. Jatang Chöjé (Bya btang chos rje),
  12. Jamsem Ghuna (Byams sems ghu na) qui est le dernier patriarche mentionné dans le texte.[3]

Notes

  1. Son nom est orthographié 'tsho rgyal dans le texte.
  2. Ses dates excluent automatiquement la possibilité que Longchenpa soit une réincarnation de ce tertön. Toutefois, dans ce cas précis, la tradition parle de ma 'das sprul sku (“émanation antérieure à la mort”), suggérant ainsi que Pema Ledrel Tsel a intentionnellement manifesté une émanation avant sa propre mort. A ma connaissance, il n'y en a aucune trace dans les plus anciens éléments biographiques qui le concernent.
  3. On notera l'absence de Longchenpa dans ce schéma historique.

Jean-Luc Achard 17 décembre 2017 à 10:40 (CET)