Base Universelle du principe primordial

De Dzogchen wiki
Aller à : navigation, rechercher

Base Universelle du principe primordial (ye don gyi kun gzhi) ཡེ་དོན་གྱི་ཀུན་གཞི།

Signification littérale

ye: primordial, originel; —don: principe, sens; —gyi: marque du génitif; —kun gzhi: Base Universelle.

Définition

"—Lors de l’émergence des manifestations de la Base primordiale, une activité discursive consistant à analyser les objets manifestés apparaît simultanément avec l’ignorance et cette activité elle-même devient la Base de l'égarement (‘khrul gzhi). Cela démontre que l’ignorance n’existe pas au sein de la Base (gzhi) elle-même, mais qu’elle apparaît au niveau de la reconnaissance ou de la non-reconnaissance des manifestations de la Base (gzhi snang). Cela signifie précisément que l’ignorance n’existe pas au sein de la Base, mais que c’est uniquement au niveau du dynamisme (rtsal) qu’elle apparaît. C’est ce « principe primordial » auquel on se réfère dans cette modalité et qui devient la Base Universelle s’exprimant comme Base de l’ignorance et de l’égarement.

Autrement dit, ce principe primordial (ye don) ne renvoie pas à l’état naturel comme l’on pourrait s’y attendre, mais à l’ignorance s’exprimant en tant que principe (don) ou cause conduisant à une erreur primordiale (ye) (la non-reconnaissance de la nature de l'Epiphanie de la Base) et donc à l’égarement. A ce moment-là, la conscience de l’individu devient la Base Universelle (kun gzhi), ce qui signifie qu’elle se transforme en un réceptacle des imprégnations karmiques accumulées en raison de l’ignorance.

C’est donc précisément à ce stade que la conscience devient la «conscience de la Base Universelle» (ālayavijñāna) qui sert de support aux six associations de consciences (tshogs drug)."[1]

Note=

  1. Achard, Jean-Luc, Zangthel, no. 3 (Septembre 2010), p. 5 (traduction de l'anglais par Marianne Ginalski).

Jean-Luc Achard 25 février 2018 à 10:02 (CET)