Yogi à la Victoire Totale sur les Démons

De Dzogchen wiki
Aller à : navigation, rechercher

Yogi à la Victoire Totale sur les Démons (bdud las rnam par rgyal ba'i rnal 'byor pa) བདུད་ལས་རྣམ་པར་རྒྱལ་བའི་རྣལ་འབྱོར་པ།

Signification littérale

—"bdud": démons ; —las: ablatif; —rnam par: total, complet, parfait; —rgyal ba: victoire; —rnal 'byor pa: yogi.

Définition

Cette expression est utilisée par Longchenpa dans son Commentaire du Trésor de l'Espace Absolu (Chos dbyings mdzod 'grel) en référence à un yogi qui a été capable de rassembler la totalité de sa discursivité dualiste et de la libérer au sein même de son Discernement (rig pa), réalisant ainsi la Transparence caractérisant le principe du Discernement lui-même.

L'Essence des démons dont il est ici question correspond à des concepts erronés caractérisés par l'ignorance et les saisies dualistes. On les définit comme des “démons” (bdud) parce qu'ils entravent le processus menant à la Libération (thar pa). Ces démons sont répartis en quatre classes à savoir:

  1. le démon des agrégats (phung po'i bdud),
  2. le démon du Seigneur de la Mort (‘chi bdag gi bdud),
  3. le démon des passions (nyon mongs pa'i bdud), et
  4. le démon consistant à se prendre pour un fils des dieux (lha'i bu'i bdud).

Il existe d'autres classifications des démons, notamment un groupe en vingt-huit catégories, avec des démons extérieurs, etc., et un nombre d'émanations proprement incalculable. En un sens, il y a autant de démons que de concepts dualistes, de variétés de mauvais karma, de passions, etc.


Jean-Luc Achard 12 octobre 2018 à 16:31 (CEST)