Rekhas

De Dzogchen wiki
Aller à : navigation, rechercher

Rekhas (re kha)

Définition

Points argentés extrêmement lumineux, qui disparaissent soudainement lorsque l'on dirige le regard sur eux. Ils apparaissent dans le champ visuel mais s'évanouissent au premier mouvement oculaire.[1]

Dans d'autres contextes, néanmoins toujours au sein des instructions dzogchen, le terme rekha est utilisé en référence à un motif visionnaire de couleur noire, ayant la forme de la lettre tibétaine naro. Ce type de vision est décrit comme résultant de la familiarisation de l'adepte avec le recueillement méditatif au sein de l'état naturel et avec les visions de la Claire-Lumière (‘od gsal). C'est notamment le cas dans Les Instructions pour les Retraites dans l'Obscurité selon la Quintessence de la Grande Perfection, Permettant d'Accomplir le Principe par la Seule Lecture (rDzogs chen yang ti'i mun khrid bklags pas don grub) de Künzang Ngédön Wangpo.[2]

Notes

  1. Certaines personnes associent les rekhas exclusivement avec les enseignements de la Section de l'Espace Abyssal (Klong sde). C'est une erreur puisqu'on les retrouve par exemple dans le Karma Nyingthik du troisième Karmapa (Rangjung Dorje, 1284-1339).
  2. D'une manière plus générale, le terme rekha signifie dessein, peinture, parfois ligne, voire également “point” (dans le sens d'un point de couleur par exemple). D'autres usages et significations ne sont pas exclus.

Jean-Luc Achard 6 janvier 2018 à 20:10 (CET)