Quintessence qui Fusionne les Elixirs prenant appui sur le Discernement

De Dzogchen wiki
Aller à : navigation, rechercher

La Quintessence qui fusionne les Elixirs prenant appui sur le Discernement (Rig pa'i rgyab brten bcud rnams bsdus pa'i snying po)

Signification littérale

rig pa: Discernement, —rgyab brten: prendre appui; —bcud: élixir; —rnams: marque du pluriel; —bsdus pa: fusionner, résumer; —snying po: quintessence.

Définition

Quatorzième texte appartenant au corpus du Traité en Lettres de Cuivre (Zangs yig can) inclus dans le Bima Nyingthik.

Structure

Ce texte est présenté comme un Agama (Āgama) de Sagesse (ye shes kyi lung) et décrit les quatre préceptes suivants :

  1. le précepte semblable à l'éclair (thog lta bu'i man ngag), qui permet d'intensifier les visions,
  2. le précepte semblable à un sceau (gzer lta bu'i man ngag) qui concerne les portes d'émergence du Discernement,
  3. le précepte semblable à une étoile filante (skar mda' lta bu'i man ngag) qui concerne le support du Discernement, c'est-à-dire le ciel, et
  4. le précepte semblable à la flèche décochée par un athlète (gyad kyi mda' lta bu'i man ngag) qui conduit à l'épuisement des phénomènes (chos zad).

Une série d'instructions supplémentaires décrit brièvement la manière de pratiquer en se focalisant sur l'espace entre les sourcils et en contemplant l'émergence des visions, jusqu'à ce que l'adepte s'empare de son Discernement “à pleines mains”.


Jean-Luc Achard 25 septembre 2017 à 10:13 (CEST)