Qualités de l’Espace

De Dzogchen wiki
Aller à : navigation, rechercher

Qualités de l'Espace (dbyings kyi yon tan) དབྱིངས་ཀྱི་ཡོན་ཏན།

Signification littérale

dbyings: Espace; —kyi: marque du génitif; —yon tan: Qualités.

Définition

Dans le neuvième chapitre de son Trésor du Véhicule Suprême (Theg mchog mdzod),[1] Longchenpa définit ces “qualités” comme le déploiement des Corps (sku) et des Sagesses (ye shes), l'Espace lui-même étant considéré comme la “base d'émergence” (‘char gzhi) qui accueille un tel déploiement.

Dans l'introduction de son commentaire au Trésor de l’Espace Absolu (Chos dbyings mdzod), il précise cette définition en la plaçant dans la perspective d'une formulation authentique de la nature de l'Esprit. Il dit ainsi :

L'Esprit (sems nyid) est par nature totalement pur: dans la mesure où il n'a primordialement pas été créé par qui que ce soit, il naît de lui-même et constitue le Plein Eveil de la Base (gzhi'i sangs rgyas), le Corps Absolu (chos sku); il est précisément ce qui s'accomplit spontanément comme l'Ainsité vierge de fluctuations (‘pho 'gyur med pa'i de bzhin nyid).
Il s'exprime depuis l'origine comme les Qualités de l'Espace (dbyings kyi yon tan), c'est-à-dire comme les Corps et les Sagesses vierges d'union et de désunion (...).[2]

Notes

  1. Vol. I, Delhi, 1983, p. 426.
  2. Chos dbyings mdzod 'grel, fol. 5b.

Jean-Luc Achard 27 juin 2018 à 17:30 (CEST)