Préceptes à suivre pour les pratiquants à l'Affinité tranchée

De Dzogchen wiki
Aller à : navigation, rechercher

Préceptes à suivre pour les pratiquants à l'Affinité tranchée (Rigs chad rjes su gzung ba'i man ngag) རིགས་ཆད་རྗེས་སུ་གཟུང་བའི་མན་ངག།

Signigication littérale

rigs: affinité ; —chad: tranché ; —"rjes su gsung ba: suivre ; —'man ngag: préceptes.

Définition

Troisième texte appartenant au corpus du Traité en Lettres de Cuivre (Zangs yig can) inclus dans le Bima Nyingthik.

Structure

Le texte est structuré autour des subdivisions suivantes :

  1. Les préliminaires
    1. Les sept méditations
    2. Leur propos
    3. Le paroxysme de l'entraînement de l’Esprit
  2. La pratique principale
    1. Les pratiques du souffle
      1. L’entraînement sur la couleur du souffle
      2. L’entraînement sur la forme du souffle
      3. L’entraînement sur les mouvements du souffle
      4. L’entraînement en fonction du décompte
    2. 2. La pratique fondée sur les Essences Séminales
      1. La pratique du Délice avec partenaire
      2. La pratique du Délice du souffle-esprit
    3. Récapitulatif

Remarque

Il est intéressant de noter que le Dzogchen s'inscrit ici dans la tradition mahāyānique traditionnelle acceptant la notion d‘icchantika (rigs chad), qu'il associe littéralement à des personnes dont l'affinité (rigs) avec un clan (rigs, même terme)[1] de l'Eveil a été tranchée (chad). Il faut également préciser que les pratiques décrites dans ce texte se retrouvent largement ailleurs, dans des contextes où elles ne sont pas associées aux icchantikas.


  1. Si les termes sont les mêmes en tibétain, il sont, en revanche, différents en sanskrit. Le premier — l'affinité — correspond au terme gotra, tandis que le second — le clan— correspond à kula.

Jean-Luc Achard 25 septembre 2017 à 11:27 (CEST)