Point-clef

De Dzogchen wiki
Aller à : navigation, rechercher

Point-clef (gnad) གནད།

Définition

Dans le Dzogchen, un point-clef est ce qui permet d'induire directement le principe (don) visé par ce même point-clef. On parle ainsi de point-clef du corps (lus kyi gnad), en référence à une ou plusieurs postures utilisées dans la pratique méditative, ou bien de point-clef des portes (sgo'i gnad), en référence aux directions du Regard (lta stangs) adopté pendant la pratique.

Comme Vimalamitra l'explique clairement dans son Commentaire du Tantra qui Transperce les Sons (sGra thal 'gyur gyi 'grel pa), l'objectif de ces point-clefs est de libérer l'adepte des Trois Domaines (khams gsum).

A titre d'exemples indicatifs de la variété de ces points-clefs, Vimalamitra (op.cit.) énumère :

  1. le point-clef du corps (lus kyi gnad),
  2. le point-clef de la parole (ngag gi gnad),
  3. le point-clef de l'esprit (sems kyi gnad),
  4. le point-clef des portes (sgo'i gnad),
  5. le point-clef de l’objet (yul gyi gnad),
  6. le point-clef du souffle-Discernement (rlung rig gi gnad),
  7. le point-clef des quatre éléments (‘byung ba bzhi'i gnad),
  8. le point-clef de la cible (‘ben gyi gnad), correspondant au no. 5 de cette liste,
  9. le point-clef des canaux (rtsa'i gnad),
  10. le point-clef du souffle (rlung gi gnad), différent du no. 6,
  11. le point-clef des Thiglés (thig le'i gnad),
  12. le point-clef des Lampes (sgron ma'i gnad),
  13. le point-clef des sens (dbang po'i gnad), etc.

Jean-Luc Achard 25 mars 2018 à 13:42 (CEST)