Lampe-Œil de la Concentration

De Dzogchen wiki
Aller à : navigation, rechercher

Lampe-Œil de la Concentration (bSam gtan mig sgron) བསམ་གཏན་མིག་སྒྲོན།

Signification littérale

bsam gtan: Concentration; —mig: œil; —sgron: lampe.

Définition

Ouvrage rédigé par Nubchen Sangye Yeshe (gNubs chen Sangs rgyas ye shes) vers la fin du 9e siècle. Cet ouvrage cite parmi les plus importants Sūtras et Tantras disponibles à la fin de l’époque dynastique (avec l’exception notable du Tantra du Roi Omni-Créateur ou Kun byed rgyal po, pour la section consacrée à l’Atiyoga). Il fournit ainsi une vision extrêmement intéressante du Bouddhisme à date ancienne, avant l'intervention et la réécriture de l'histoire opérée par les historiens de la période post-dynastique.

Structure

L’ouvrage en lui-même se compose de huit chapitres couvrant les thèmes suivants :

  1. le lieu, les engagements, les préliminaires, l'abandon de l'attachement, et la dissipation du découragement;
  2. l'obtention des Méthodes Salvifiques, l'appui sur les circonstances favorables, et l'exposé sur les défauts et les qualités;
  3. les méthodes d'approche (‘jug thabs);
  4. l'approche graduelle des Tsenminpa;
  5. l'approche instantanée des Tönmünpa;
  6. l'approche du Mahāyoga;
  7. l'approche du Dzogchen; et
  8. la dédicace des vertus et l'exposé sur les caractéristiques du calice approprié.

Structure du chapitre sur l'Atiyoga

[à compléter]

Remarques

  1. La notion de “Lampe-Œil” (mig sgron) associée à la “Concentration” (bsam gtan) signifie que le texte est comme une lampe ou un luminaire (sgron) qui permet d'ouvrir les yeux (mig) sur les splendeurs de la Concentration.
  2. Il convient de noter qu'il existe un texte éponyme attribué à Vimalamitra et inclus dans le Bima Nyingthik.

Jean-Luc Achard 9 janvier 2018 à 14:48 (CET)