Deux Yeux

De Dzogchen wiki
Aller à : navigation, rechercher

Deux Yeux (spyan gnyis) སྤྱན་གཉིས།

Signification littérale

spyan: Œil (à l'honorifique); —gnyis: deux.

Définition

La classification en deux Yeux concerne :

  1. l'œil de la Connaissance Sublimée (shes rab kyi mig),[1] c'est-à-dire le regard (lta stangs) particulier dans lequel les yeux sont dirigés lors de la contemplation des chaînes adamantines du Discernement (rig pa rdo rje lu gu rgyud); et
  2. les “yeux globuleux” (chu bur gyi mig), en référence à l'organe de la vision fixé sur l'un des cinq supports de la pratique du Franchissement du Pic (thod rgal).[2]

La seconde catégorie d'yeux — qui fait ici référence aux globes oculaires permettant la vision des phénomènes extérieurs — est celle que possèdent les êtres ordinaires, par opposition à l'Œil de la Sagesse (ye shes kyi spyan) dont jouissent les Porteurs-de-Science (rig 'dzin).

Notes

  1. Il faut ici noter que cet œil est différent de l'Œil de la Connaissance Sublimée (shes rab kyi spyan, à l'honorifique donc) qui n'est pas véritablement un “œil” proprement dit, mais plutôt l'état de la connaissance vierge des projections de l'intellect. Voir sous l'entrée Six Yeux.
  2. Ces supports sont : 1. l'obscurité (mun pa), 2. le ciel (nam mkha‘), 3. le soleil (nyi ma), 4. la lune (zla ba), et 5. une lampe à beurre (mar me).

Jean-Luc Achard 4 janvier 2019 à 08:36 (CET)