Contemplation de l’Eradication de la Rigidité au sein de la Pureté Primordiale

De Dzogchen wiki
Aller à : navigation, rechercher

Contemplation de l’Eradication de la Rigidité au sein de la Pureté Primordiale (ka dag khregs chod kyi dgongs pa) ཀ་དག་ཁྲེགས་ཆོད་ཀྱི་དགོངས་པ།

Signification littérale

ka dag: Pureté Primordiale; —khregs chod: Eradication de la Rigidité; —kyi: marque du génitif; —dgongs pa: Contemplation.

Définition

Condition intérieure de l'esprit absorbé dans la pratique de Trekchö. Cet état présente deux modalités:

  1. un aspect expérimenté au cours de l'Accès-à-l'Egalité (mnyam bzhag), c'est-à-dire pendant les sessions de pratique, et s'exprimant dans la cultivation de l'état naturel sans aucun effort particulier; et
  2. un aspect d'intégration de cet état au cours de l'Après-Obtention (rjes thob), consistant en l'application de diverses méthodes progressives qui permettent à l'adepte d'intégrer cette même Contemplation à toutes sortes d'activités, en commençant par les plus simples.

L'objectif est de parvenir à une expérience non régressive de la Contemplation (dgongs pa). Fondamentalement, les activités à intégrer sont précises et s'organisent autour des activités des trois portes (sgo gsum), des activités impliquant les six associations de consciences (tshogs drug), des cogitations complexes de l'esprit (sems), et de la diversité (sna tshogs) des situations susceptibles de survenir entre les sessions. D'une manière générale, cette intégration relève de la pratique de la Conduite (spyod pa).


Jean-Luc Achard 14 juin 2018 à 08:05 (CEST)