Conscience ordinaire

De Dzogchen wiki
Aller à : navigation, rechercher

Conscience ordinaire (tha mal gyi shes pa) ཐ་མལ་གྱི་ཤེས་པ།

Signification littérale

tha mal: ordinaire; —gyi: marque du génitif; —shes pa: conscience.

Définition

Expression de la conscience avant l’émergence des pensées et des saisies dualistes ou dans une continuité libre de cette émergence. La notion d’ordinarité (tha mal) renvoie à l’expression de la conscience virginale, exempte des proliférations discursives, et non pas à la conscience dualiste ordinaire des personnes qui ne sont pas entrées dans la Voie.

Il est possible que l'usage de cette expression dans le Dzogchen soit une concession aux représentations spécifiques de la Mahāmudrā. En effet, s'il est certes vrai qu'elle ne figure pas dans le corpus des Dix-Sept Tantras (rGyud bcu bdun) par exemple (ni à ma connaissance dans aucun tantra du Dzogchen), elle se trouve néanmoins dans le Lama Yangtik de Longchenpa et est peut-être un signe indicateur de l'influence de la Mahāmudrā à une date relativement tardive (14e siècle).


Jean-Luc Achard 14 mai 2018 à 10:44 (CEST)