Apparences

De Dzogchen wiki
Aller à : navigation, rechercher

Apparences (snang ba) སྣང་བ།

Définition

Manifestations conditionnées qui n’existent pas de manière inhérente et qui se présentent en un déploiement plus ou moins complexe et indéterminé (ma nges pa).

Explication

Les apparences sont présentées comme des illusions (sgyu ma) qui n’ont aucune existence inhérente. Elles sont donc, dans cette optique, conçues comme étant vides (stong pa). Dans les textes de la tradition de la Grande Perfection, la notion d’apparence renvoie à deux choses :

  1. d’une part, les manifestations des objets matériels extérieurs et des phénomènes extérieurs, et
  2. d’autre part, leur perception au sein de la conscience qui les appréhende.

Ainsi, dans ces textes, l’idée d’indifférenciation des apparences et de l’esprit (snang sems dbyer med) doit être conçue comme signifiant que l’esprit et ses perceptions sont un. Dans une perspective plus large, et plus cosmologique, dans la mesure où l’apparition des objets extérieurs est le produit de la non-reconnaissance de la nature de l’esprit et de son potentiel dynamique de manifestation, la notion d’indifférenciation peut s’appliquer dans le même contexte et avec la même signification pourvu que l’on garde à l’esprit qu’il s’agit d’une perspective cosmologique et que l’on ne croie pas que l’esprit est indifférencié des objets qu’il perçoit. Sinon, si l'on brise un vase par exemple, l’esprit devrait être également brisé, ce qui n’est pas le cas.


Jean-Luc Achard 26 septembre 2017 à 18:51 (CEST)