Trois absences de causes secondaires : Différence entre versions

De Dzogchen wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
(Page créée avec « Trois absences de causes secondaires (''rkyen bral gsum'') རྐྱེན་བྲལ་གསུམ། ==Signification littérale== —''rkyen'': cause secondaire, c... »)
 
m (A protégé « Trois absences de causes secondaires » ([Modifier=Autoriser uniquement les administrateurs] (infini) [Renommer=Autoriser uniquement les administrateurs] (infini)) [protection en cascade])
 
(Aucune différence)

Version actuelle datée du 10 novembre 2019 à 10:18

Trois absences de causes secondaires (rkyen bral gsum) རྐྱེན་བྲལ་གསུམ།

Signification littérale

rkyen: cause secondaire, circonstance; —bral: absence de, privé de, exempt de; —gsum: trois.

Définition

Cette expression remonte au Tantra de la Clarté Abyssale (Klong gsal gyi rgyud) en référence à trois conditions fondamentales pour la pratique du Franchissement du Pic (thod rgal), à savoir :

  1. l'absence de cause secondaire liée à l'objet (yul rkyen dang bral ba ou plus simplement yul rkyen bral), à savoir un ciel vide et pur (l'objet dans ce cas étant le ciel lui-même, objet de la focalisation du regard) ;
  2. l'absence de cause secondaire liée aux facultés (dbang po'i rkyen dang bral ba, ou dbang po'i rkyen bral), à savoir la Lampe d'Eau (chu'i sgron ma), autrement les yeux exempts de toute maladie oculaire ; et
  3. l'absence de cause secondaire liée au sanctuaire (gnas rkyen dang bral ba ou gnas rkyen bral), c'est-à-dire la nécessité de se trouver un lieu isolé, élevé et pur, où il est possible de contempler le ciel pur en direction de l'ouest le matin et en direction de l'est le soir. Lors de la pratique des deux rayonnements (zer gnyis), le sanctuaire doit, cette fois, permettre la contemplation des rayons solaires le matin (à l'est) et le soir (à l'ouest).

Jean-Luc Achard 10 novembre 2019 à 10:18 (CET)