Tantra de la Quintessence qui Libère par le Port

De Dzogchen wiki
Aller à : navigation, rechercher

Tantra de la Quintessence qui Libère par le Port (bTags grol snying po'i rgyud) བཏགས་གྲོལ་སྙིང་པོའི་རྒྱུད།

Signification littérale

btags: porter; —grol: libérer; —snying po'i': quintessence + marque du génitif; —rgyud: Tantra.

Définition

Premier texte du corps dit des Six Tantras qui Libèrent par le Port, dans lequel le Révélateur Samantabhadra expose l'Essence même du Dzogchen. Ce court Tantra est présenté comme ayant été traduit de la langue d'Oḍḍiyāna avec pour titre * Prāddhakānīra-a, expression supposée correspondre au tibétain btags grol ("qui libère par le port").

Dans le texte, Samantabhadra décrit la saisie du soi comme la source même de l'existence conditionnée et précise que tout ce qui est objet d'analyse, au même titre que les distinctions duelles, tout cela est en réalité déjà primordialement vide et libre. Cette notion de liberté doit s'entendre comme suit : elle ne signifie pas que les analyses par exemple sont en elles-mêmes libres, mais qu'elles sont automatiquement libérées des saisies que le mental projette sur elles. Le Buddha Primordial poursuit en ajoutant que lorsque l'on demeure dans l'état de la Vacuité-Clarté animée de la quintessence des cinq lumières primordiales, il suffit simplement de demeurer détendu, sans produire d'effort, pour faire l'expérience de l'état naturel vierge de toute limite.

Structure

  1. le titre en langue d'Oddiyana
  2. le titre en langue du Tibet
  3. l'hommage
  4. le Buddha Primordial Samantabhadra en tant que Révélateur du Tantra
  5. l'énoncé du corps même du texte
  6. la manière de porter le Tantra sur soi
  7. la conclusion
  8. sceaux.

Jean-Luc Achard 26 février 2018 à 18:53 (CET)