Perceptions circonstancielles des objets

De Dzogchen wiki
Aller à : navigation, rechercher

Perceptions circonstancielles des objets (yul rkyen) ཡུལ་རྐྱེན།

Signification littérale

yul: objets; —rkyen: circonstances.

Définition

Les perceptions circonstancielles des objets forment l'ensemble des perceptions que l'esprit expérimente et dont la nature au sein même de l'esprit est conditionnée (autrement dit rendue circonstancielle [rkyen]) par les proliférations projetées sur les objets (yul) eux-mêmes. Par exemple, considérer un objet extérieur comme beau ou attirant revient à projeter sur cet objet un ensemble de proliférations basées sur des jugements de valeur ou des appréciations subjectives. L'objet (yul) est simplement l'objet extérieur, et sa perception (snang ba) est rendue circonstancielle (rkyen) par le fait que l'esprit projette sur lui un ensemble de proliférations. Celles-ci ne sont pas inhérentes à l'objet lui-même et sont donc considérées comme circonstancielles. Qu'un certain nombre d'éléments extérieurs ou intérieurs viennent à changer, et cette perception circonstancielle de l'objet présentera une "teinte" ou une "saveur" intérieure différente.


Jean-Luc Achard 12 février 2019 à 10:12 (CET)