Lampe qui clarifie les points de référence

De Dzogchen wiki
Aller à : navigation, rechercher

La Lampe qui Clarifie les Points de Référence (dMigs gtad gsal ba’i sgron me) དམིགས་གཏད་གསལ་བའི་སྒྲོན་མེ།

Signification littérale

dmigs gtad: points de référence; —gsal ba: clarifier; —sgron me: lampe, luminaire.

Définition

Troisième texte appartenant au corpus dit de la Quintessence Rouge du Traité de l’Arcane, inclus dans le Traité en Lettres de Joyaux Incrustés du Bima Nyingthik.

Structure

Le texte ne présente pas de structure numérotée. Il traite de l'organisation des différents préceptes contenus dans le Traité en Lettres de Cuivre. Ceux-ci sont énumérés et brièvement décrits dans l'ordre suivant :

  1. les Préceptes qui Tranchent le flot des Evocations,
  2. les Préceptes qui Ouvrent l’Œil Caché,
  3. les Préceptes de la Lampe qui Résume la Conduite,
  4. les Préceptes qui Résument la Méditation,
  5. les Préceptes de la Lampe qui résume la Vue,
  6. les Préceptes de la Lampe qui résume le Fruit,
  7. les Préceptes complémentaires sur le Discernement,
  8. les Préceptes de la Lampe qui résume l’importance de la Révélation des passions et de la pratique principale,
  9. les Préceptes relatifs à la Quintessence qui résume les désirs d’autrui,
  10. les Préceptes de la Lampe qui résume le Discernement,
  11. les Préceptes de la Lampe qui résume les Trois Corps,
  12. les Préceptes de la Lampe qui résume la Vue et la Méditation,
  13. les Préceptes de la Lampe qui résume le (Disque) Unique,
  14. les Préceptes de la Lampe qui résume les vertus et les vices,

Le titre final du texte est : La Grande Compilation sur la Méditation pratique (Nyams su len pa’i sgom khrigs chen po).

Note

On remarquera que le Traité en Lettres de Cuivre comprend en réalité vingt-et-un textes, et non quatorze comme dans la présente liste.


Jean-Luc Achard 13 novembre 2017 à 13:01 (CET)