Essence primordialement pure : Différence entre versions

De Dzogchen wiki
Aller à : navigation, rechercher
(Définition)
 
(2 révisions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
Essence primordialement pure (''ngo bo ka dag'').
+
Essence primordialement pure (''ngo bo ka dag'') ངོ་བོ་ཀ་དག།
  
 
==Signification littérale==
 
==Signification littérale==
Ligne 7 : Ligne 7 :
 
L'Essence primordialement pure est totalement non établie comme étant quoi que ce soit (''gang yang ma grub''), ce qui signifie qu'elle n'est pas caractérisable discursivement. Elle est vide depuis l'origine et ne présente ainsi pas de caractéristiques partiales, comme celles que l'on associe par exemple à la [[Clarté extérieure]] (''phyi gsal'') exprimée sous la forme de lumières (''‘od''), de [[Corps]] (''sku''), de couleurs (''kha mdog''), etc.  
 
L'Essence primordialement pure est totalement non établie comme étant quoi que ce soit (''gang yang ma grub''), ce qui signifie qu'elle n'est pas caractérisable discursivement. Elle est vide depuis l'origine et ne présente ainsi pas de caractéristiques partiales, comme celles que l'on associe par exemple à la [[Clarté extérieure]] (''phyi gsal'') exprimée sous la forme de lumières (''‘od''), de [[Corps]] (''sku''), de couleurs (''kha mdog''), etc.  
  
Néanmoins, cette même [[Essence]] de l'[[Esprit]] est animée d'une [[Nature]] (''rang bzhin'') spontanée qui se déploient au sein de l'[[Espace]] (''dbyings'') sous la forme d'un [[éclat primordial]] (''ye gdangs'') déployé en lumières quinticolores, accompagnées de [[Corps]], de [[rayons]] (''zer''), de [[Disques Lumineux]] (''thig le''), etc. Cet ensemble forme son expression la plus subtile, fulgurant en une [[Clarté intérieure]] animée d'une [[Sagesse subtile]] (''phra ba'i ye shes'').
+
Néanmoins, cette même [[Essence]] de l'[[Esprit]] est animée d'une [[Nature]] (''rang bzhin'') spontanée qui se manifeste au sein de l'[[Espace]] (''dbyings'') sous la forme d'un [[éclat primordial]] (''ye gdangs'') déployé en lumières quinticolores, accompagnées de [[Corps]], de [[rayons]] (''zer''), de [[Disques Lumineux]] (''thig le''), etc. Cet ensemble forme son expression la plus subtile, fulgurant en une [[Clarté intérieure]] animée d'une [[Sagesse subtile]] (''phra ba'i ye shes'').
  
 
De ce fait, l'Essence ne tend pas vers un vide vain (''phyang chad stong pa'') dans la mesure où elle s'exprime comme l'[[Espace]] primordial animé de sa propre [[Clarté]] originelle. L'[[éclat primordial]] qui rayonne en son sein est la manifestation de la [[Claire-Lumière]] (''‘od gsal''), démontrant ainsi que l'[[Essence]] de l'[[Esprit]] est libre de l'extrême du nihilisme. Etant donné qu'elle demeure primordialement vide, elle est également libre de l'extrême de la permanence.
 
De ce fait, l'Essence ne tend pas vers un vide vain (''phyang chad stong pa'') dans la mesure où elle s'exprime comme l'[[Espace]] primordial animé de sa propre [[Clarté]] originelle. L'[[éclat primordial]] qui rayonne en son sein est la manifestation de la [[Claire-Lumière]] (''‘od gsal''), démontrant ainsi que l'[[Essence]] de l'[[Esprit]] est libre de l'extrême du nihilisme. Etant donné qu'elle demeure primordialement vide, elle est également libre de l'extrême de la permanence.

Version actuelle en date du 11 mai 2018 à 08:42

Essence primordialement pure (ngo bo ka dag) ངོ་བོ་ཀ་དག།

Signification littérale

ngo bo: Essence; — ka dag: primordialement pur.

Définition

L'Essence primordialement pure est totalement non établie comme étant quoi que ce soit (gang yang ma grub), ce qui signifie qu'elle n'est pas caractérisable discursivement. Elle est vide depuis l'origine et ne présente ainsi pas de caractéristiques partiales, comme celles que l'on associe par exemple à la Clarté extérieure (phyi gsal) exprimée sous la forme de lumières (‘od), de Corps (sku), de couleurs (kha mdog), etc.

Néanmoins, cette même Essence de l'Esprit est animée d'une Nature (rang bzhin) spontanée qui se manifeste au sein de l'Espace (dbyings) sous la forme d'un éclat primordial (ye gdangs) déployé en lumières quinticolores, accompagnées de Corps, de rayons (zer), de Disques Lumineux (thig le), etc. Cet ensemble forme son expression la plus subtile, fulgurant en une Clarté intérieure animée d'une Sagesse subtile (phra ba'i ye shes).

De ce fait, l'Essence ne tend pas vers un vide vain (phyang chad stong pa) dans la mesure où elle s'exprime comme l'Espace primordial animé de sa propre Clarté originelle. L'éclat primordial qui rayonne en son sein est la manifestation de la Claire-Lumière (‘od gsal), démontrant ainsi que l'Essence de l'Esprit est libre de l'extrême du nihilisme. Etant donné qu'elle demeure primordialement vide, elle est également libre de l'extrême de la permanence.

L'état primordial vierge de ces deux extrêmes est la Sagesse Née-d'elle-même (rang byung ye shes) totalement non établie en fonction de quelconques limitations, mais exprimée en un Vide lumineux et incessant qui est défini en termes dzogchen comme “le mode d'être de l'état véritable de la Base” (gzhi dngos po gshis kyi gnas lugs).

Référence

Voir également sous Essence.

Jean-Luc Achard 11 juillet 2017 à 22:38 (CEST)