Espace intérieur : Différence entre versions

De Dzogchen wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
m (A protégé « Espace intérieur » ([Modifier=Autoriser uniquement les administrateurs] (infini) [Renommer=Autoriser uniquement les administrateurs] (infini)) [protection en cascade])
(Une révision intermédiaire par le même utilisateur non affichée)
Ligne 5 : Ligne 5 :
  
 
==Définition==
 
==Définition==
Dans le contexte de la pratique des [[Trois Cieux]], l'[[Espace]] intérieur correspond à la cavité interne du canal reliant le [[Joyau]] à l'[[Océan]], c'est-à-dire le canal qui connecte le cœur aux yeux.
+
Il existe deux utilisations de cette expression dans les textes de la [[Grande Perfection]]
 +
 
 +
#Dans le contexte de la pratique des [[Trois Cieux]], l'[[Espace]] intérieur correspond à la cavité interne du canal reliant le [[Joyau]] à l'[[Océan]], c'est-à-dire le canal qui connecte le cœur aux yeux.
 +
#Dans le contexte plus général des instructions du [[Dzogchen]], cet [[Espace]] est conçu comme l'équivalent de la [[Lampe de l'Espace purissime]] (''dbyings rnam par dag pa'i sgron ma''). Celle-ci se manifeste comme le déploiement de lumières quinticolores qui fulgurent dans la [[Tente Brune des Cornalines]] (''mchong gur smug po'') et qui jaillissent au sein de l'[[Espace extérieur]] (''phyi dbyings'') au cours de la pratique du [[Franchissement du Pic]] (''thod rgal'').  
 
----
 
----
Jean-Luc Achard 21 juin 2018 à 06:57 (CEST)
+
Jean-Luc Achard 5 novembre 2019 à 17:13 (CET)
 
[[Catégorie:Vocabulaire technique et philosophique]]
 
[[Catégorie:Vocabulaire technique et philosophique]]

Version du 5 novembre 2019 à 17:14

Espace intérieur (nang dbyings) ནང་དབྱིངས།

Signification littérale

nang: intérieur; —dbyings: Espace.

Définition

Il existe deux utilisations de cette expression dans les textes de la Grande Perfection

  1. Dans le contexte de la pratique des Trois Cieux, l'Espace intérieur correspond à la cavité interne du canal reliant le Joyau à l'Océan, c'est-à-dire le canal qui connecte le cœur aux yeux.
  2. Dans le contexte plus général des instructions du Dzogchen, cet Espace est conçu comme l'équivalent de la Lampe de l'Espace purissime (dbyings rnam par dag pa'i sgron ma). Celle-ci se manifeste comme le déploiement de lumières quinticolores qui fulgurent dans la Tente Brune des Cornalines (mchong gur smug po) et qui jaillissent au sein de l'Espace extérieur (phyi dbyings) au cours de la pratique du Franchissement du Pic (thod rgal).

Jean-Luc Achard 5 novembre 2019 à 17:13 (CET)