Contemplation de l’Epuisement des phénomènes au sein de la Pureté Primordiale

De Dzogchen wiki
Révision datée du 20 novembre 2020 à 10:36 par Jean-Luc Achard (discussion | contributions) (Page créée avec « Contemplation de l’Epuisement des phénomènes au sein de la Pureté Primordiale (''ka dag chos zad kyi dgongs pa'') ཀ་དག་ཆོས་ཟད་ཀྱི་ད... »)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Contemplation de l’Epuisement des phénomènes au sein de la Pureté Primordiale (ka dag chos zad kyi dgongs pa) ཀ་དག་ཆོས་ཟད་ཀྱི་དགོངས་པ།

Signification littérale

ka dag: Pureté Primordiale; —chos: phénomènes; —zad' kyi: Epuisement + marque du génitif; —dgongs pa: Contemplation.

Définition

Dans L'Aisance de la Concentration (bSam gtan ngal gso), Longchenpa explique que cet état de la Contemplation correspond à une expérience décisive au cours de laquelle les perceptions des phénomènes extérieures sont suspendues (“comme dissoutes dans le ciel”), tandis que l’adepte imagine que son propre corps en fait autant. Le yogi a alors la sensation de se trouver dans l’état du ciel pur de tout nuage, libre de toute forme de distinctions extérieures et intérieures. Il laisse son esprit dans cette condition vierge de toute projection et réabsorption et expérimente ainsi la Contemplation semblable au ciel libre de limite (mtha’ grol nam mkha’ lta bu’i dgongs pa) qui émerge naturellement dans le continuum. Cette expérience est précisément ce que l’on désigne comme la “Contemplation de l’Epuisement des phénomènes (au sein de) la Pureté Primordiale” (ka dag chos zad kyi dgongs pa).


Jean-Luc Achard 20 novembre 2020 à 10:36 (CET)