Claire-Lumière du cœur : Différence entre versions

De Dzogchen wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
(Page créée avec « Claire-Lumière du cœur (''snying ga'i 'od gsal'') སྙིང་གའི་འོད་གསལ། ==Signification littérale== —''snying ga'i'': cœur + marque... »)
(Aucune différence)

Version du 2 décembre 2019 à 11:23

Claire-Lumière du cœur (snying ga'i 'od gsal) སྙིང་གའི་འོད་གསལ།

Signification littérale

snying ga'i: cœur + marque du génitif; —‘od gsal: Claire-Lumière

Définition

La Claire-Lumière du cœur est la Claire-Lumière du Discernement demeurant dans le cœur et dont l'Eclat (gdangs) se déploie dans les quatre portes (organisées aux quatre orients) s'ouvrant sur les canaux de lumière (‘od rtsa'i sgo bzhi). Dans son Lama Yangtik, Longchenpa précise que le fait de contempler les visions du Franchissement du Pic (thod rgal) consiste en réalité à contempler les visions prodigieuses qui forment l'Eclat de cette Claire-Lumière. Il précise par exemple dans le Luminaire des Points-Clefs de la Pratique (Nyams len gnad kyi sgron me) que cette contemplation équivaut à voir le visage de trois milles Buddhas et constitue en elle-même la réalisation du principe propre au Discernement manifeste (rig pa mngon sum gyi don rtogs pa). Dans la Grande Transmission Orale du Lama Yangtik, il précise également que la Claire-Lumière du cœur représente l'état dans lequel on se trouve lorsque l'on demeure dans la Contemplation des Corps et des Sagesses sans union ni désunion (sku dang ye shes 'du 'bral md pa'i dgongs pa).


Jean-Luc Achard 2 décembre 2019 à 11:23 (CET)